À propos d’Olivia Breen

Olivia Lavvy vert, c’est son nom complet, elle est un athlète bien connu qui est né dans l’année 1996, le 26 Juillet.

Source: Wikipedia

Elle est connue comme une athlète paralympienne galloise connue principalement pour avoir affronté ses adversaires dans le sprint T38 et le saut en longueur F38.

En 2012, elle a été choisie en raison de ses compétences et elle devait participer aux Jeux paralympiques d’été où elle participerait aux épreuves de sprint T38, 100 m et 200 m. Elle fait également partie des équipes féminines T35 et T38 pour le relais.

Elle était également l’une des athlètes qui ont remporté le pays de Galles lors des jeux du Commonwealth de 2014 et 2018, où elle a concouru entre autres et a remporté la médaille d’or pour l’épreuve de saut en longueur aux jeux de la Gold Coast qui ont eu lieu en 2018.

Une chose que nous savons sur Olivia, c’est qu’elle est née en Angleterre, sa mère est galloise et son père est un Irlandais.

L’athlète est également diagnostiqué avec un trouble appelé paralysie cérébrale.

Elle a commencé à courir très jeune, ses parents ont dit qu’elle courait depuis l’école primaire.

Carrière

Green a été inscrite à l’événement T38 en 2012, son entraîneur a ensuite vu à quel point elle était en forme et a ensuite dû la mettre là-bas, ce qui lui a valu la sélection paralympique qu’elle a aujourd’hui.

Au mois de juin 2012, elle a été mise dans l’épreuve pour affronter ses adversaires lors du championnat d’Europe d’athlétisme de l’IPC qui s’est déroulé à Stadskanaal.

Cet endroit était aux Pays-Bas. Dans la compétition, elle est rentrée chez elle avec la médaille de bronze du 100m et du 200m.

Elle a battu l’un de ses records au sprint du 100 m lorsqu’elle a participé aux championnats d’Europe et a également fait de même lors du 200 m lors d’une autre compétition connue sous le nom de réunion de la ligue de diamant qui s’est tenue à Crystal Palace, à Londres.

Quelque chose s’est passé cette année-là qui l’a amenée à être appelée plus tard qu’elle n’était censée l’être dans l’équipe d’athlétisme de Grande-Bretagne pour les Jeux paralympiques d’été de 2012.

Au moment où on lui a demandé de rejoindre l’équipe et pendant toute la compétition cette année-là, elle était la plus jeune athlète de son équipe, qui était l’équipe d’athlétisme paralympique de Grande-Bretagne. On parle de 2012 ici.

Avec ce que nous savons, Olivia a un entraîneur basé à Loughborough, le nom de l’entraîneur est Aston Moore et elle est l’entraîneur de saut en longueur d’Olivia.

Le match organisé en 2012 pour l’événement paralympique à Londres

Pour cette épreuve, Breen a fait beaucoup, elle a affronté des adversaires pour la médaille dans les épreuves de sprint T38 100m et 200m.

Elle a également affronté ses adversaires lors du match aller du relais féminin T35-T38.

Pour les 100 m, elle est arrivée cinquième, elle n’a pas pu gagner et c’était la finale. Elle a terminé en 14,42 secondes tandis que la candidate en première position a terminé en 13,45 secondes

Elle a également participé à l’épreuve du 200 m, on pourrait penser que c’est là qu’elle reviendrait pour montrer à quel point elle était bonne, a-t-elle cependant essayé. Elle s’est qualifiée comme la troisième personne la plus rapide de la course, mais lors de la finale, elle a terminé en huitième position, il lui a fallu 30,22 secondes pour le faire.

Et puis la compétition de relais est arrivée, la course de relais 4 x 100, ils ont placé Olivia comme coureuse de la première étape et elle a bien fait cette fois, elle et ses coéquipiers lui ont remporté la médaille de bronze.

Les personnes qui ont couru à ses côtés dans l’épreuve de relais étaient Jenny Mcloughlin, Betty Woodward et Katrina Hart.

Ils ont également terminé dans les temps, 56.08s. En l’occurrence, c’était le deuxième meilleur temps, mais ils ont quand même pris la troisième place.

Ce qui s’est passé, c’est que, lorsque le témoin a été remis à McLaughlin de Hart, il y a eu une obstruction causée par un autre athlète de l’équipe australienne.

D’une manière ou d’une autre, ils se sont tous les deux heurtés pendant l’échange de matraque. Selon les spectateurs, ils ont tous les deux fait la transaction de manière habile, et d’une manière ou d’une autre, ils sont quand même sortis victorieux avec la médaille de bronze.

Dans les courses de replay de cette compétition où Olivia a couru, un athlète a également été disqualifié, également de l’équipe australienne.

Championnats du monde IPC 2013 organisés à Lyon

Dans cette épreuve de championnat en particulier, Olivia a pu terminer en cinquième position pour les deux courses de 100 m et 200 m qui se sont déroulées à Lyon lors du championnat du monde IPC.

  • 2014

Ce fut une année difficile pour Olivia car elle a décidé de passer du statut de sprinteuse à celui de candidate au saut en longueur, elle a rejoint l’équipe du Pays de Galles aux jeux du Commonwealth.

Pourquoi ai-je dit que cette année était une année très difficile pour l’athlète star ? Elle a affronté d’autres sauteurs en longueur et était à peine capable de terminer en septième position.

À l’époque, elle était encore adolescente et elle a donc également participé à la compétition du championnat d’Europe IPC.

Dans cette compétition, Olivia 2 a réussi à décrocher une troisième place dans l’épreuve du 100 mètres, elle a terminé derrière sa coéquipière Sophie Hann.

Par la suite, Olivia a couru pour la deuxième fois dans le match de relais T35 – T38, elle a couru aux côtés de ses coéquipières, son équipe comprenait Bethany Woodward, Sophie Hahn et Jenny McLoughlin.

Pour cet événement particulier, l’équipe d’Olivia a remporté la médaille d’argent après avoir terminé à 53,84 secondes derrière la Russie.

  • 2017

En 2017, la compétition mondiale de para-athlétisme de l’année s’est tenue à Londres, Olivia personnellement, après tant d’années a obtenu une médaille d’or, elle a pu remporter le concours de saut en longueur F38 après avoir fait de son mieux, atteignant 4,81 m.

Après l’épreuve, quelques jours plus tard, elle a participé à l’épreuve du 100 m T38 où elle a terminé quatrième. Au fil des ans, vous pouvez convenir qu’elle a fait des progrès.

2020 Les Jeux Paralympiques de Tokyo

Ça n’a pas tenu mais on peut vous dire qu’elle fait partie de l’équipe de Grande-Bretagne qui va concourir pour les médailles dans cette compétition.

Olivia Breen a-t-elle un handicap ? Qu’est-ce que c’est?

Oui, nous devons avoir mentionné auparavant dans cet article qu’elle a été diagnostiquée avec un handicap connu sous le nom de paralysie cérébrale.

Il s’agit d’un handicap qui, selon les médecins, perturbe votre posture de mobilité et vous équilibre mal.

Olivia Green a eu un problème de méningite à sa naissance et cela a rendu son audition un peu fragile.

De plus, selon certaines sources, elle n’apprend pas les choses aussi vite que d’habitude. Elle a des difficultés d’apprentissage.

Elle a un site Web personnel où tout sur elle est affiché la plupart du temps.

A-t-elle un petit ami ? Qui sont ses parents ?

Nous n’avons rien entendu concernant Olivia et aucune relation amoureuse, mais elle devrait au moins pouvoir se vanter d’en avoir eu une.

Peut-être qu’avant de devenir une si grande star, elle a dû s’impliquer avec quelqu’un. Pour l’instant, elle ne l’est pas. C’est une passionnée de carrière, elle pense à sa carrière et seulement à sa carrière.

Passant à ses parents, elle est née dans une très belle maison, le nom de sa mère est Helen Breen et le nom de son père est Micheal Breen. Une autre chose que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’elle est jumelle.

Jusqu’ici tout va bien, ses parents ont clairement indiqué par leurs nombreux soutiens qu’ils aiment ce qu’elle est devenue et la façon dont elle a construit sa carrière.

Quelle est la taille d’Olivia Breen ?

Elle a la chance d’avoir suffisamment de hauteur et d’après ses mensurations, nous pourrions dire que cette femme mesure environ 5 pieds et 5 pouces.

Elle a été bénie avec cette hauteur parce qu’elle en a besoin pour son genre de carrière.

Avec son état, peut-on dire qu’elle est malade ?

Voici ce qu’elle a, son diagnostic n’est pas quelque chose que nous pourrions appeler une maladie, il s’agit plutôt d’une malformation ou d’un handicap.

Il s’agit d’une déficience congénitale et jusqu’à présent, elle ne laisse pas sa déficience l’empêcher d’être la meilleure possible dans sa carrière.

Elle a pu poursuivre ses rêves et jusqu’à présent, elle a presque franchi la ligne d’arrivée de ses rêves, même avec ce handicap.

Elle a découvert son talent très jeune à l’école lorsqu’une journée d’initiation aux talents leur a été proposée, et depuis lors, elle a pu changer sa vie pour le mieux.

Depuis qu’elle était consciente de ce qu’elle pouvait faire, rien n’a pu la faire tomber. Elle a poussé et fait son chemin.

Maintenant, qu’y a-t-il de nouveau chez Olivia la grande athlète ?

Eh bien, récemment, elle a frappé un bourrage car il y avait une situation avec elle qui a fait la une des journaux. Ils disent que son short de sprint était trop court et qu’il était donc inapproprié qu’elle le porte pour l’événement.

Elle s’est mise très en colère à ce sujet lorsqu’un responsable de cet événement a fait un commentaire sur le short qu’elle portait.

Toute la charade sur le short d’Olivia Breen

Comme nous avons dû le mentionner auparavant, Olivia Breen est une athlète paralympienne galloise et elle détient le titre de championne du monde qu’elle a pu remporter deux fois.

Maintenant , le 18 Mars 2021, elle a rencontré un petit problème avec l’ un des responsables du jeu qui a laissé sa surprise et incapable de parler.

Le responsable de cet événement particulier s’est seulement approché d’Olivia Breen et a déclaré que les shorts qu’elle portait pour la compétition étaient trop courts et qu’ils lui semblaient inappropriés.

Olivia Breen représentait son pays, la Grande-Bretagne, à ces Jeux olympiques en particulier.

Après cet événement, Olivia devait représenter son pays à Tokyo aux Jeux paralympiques le mois prochain.

Elle est sortie sur Twitter pour annoncer quelque chose sur ce qui lui était arrivé sur le terrain lors de sa dernière compétition.

Elle a posté sur son compte Twitter qu’elle était très reconnaissante envers toutes les personnes formidables qui se sont portées volontaires pour officier lors des événements sportifs qui se déroulent.

Selon elle, ces personnes sont comme la colonne vertébrale parce qu’elles font si bien leur travail et c’est ce qui fait que tout l’événement sportif se déroule sans heurts.

Après les avoir félicités durement, elle a ensuite commencé à parler de ce que l’un des responsables lui avait dit lors de l’événement.

Sage a mentionné qu’elle était déçue car après sa compétition de saut en longueur dans l’épreuve qui était le championnat anglais, l’une des femmes officielles qui ne pouvait pas consommer sa tenue s’est approchée d’elle et a dit que son short était trop petit et très inapproprié.

Elle a également mentionné le fait que le short qu’elle portait était son style de short depuis très longtemps et que c’est un short conçu pour ces mouvements athlétiques.

Elle est allée plus loin en disant qu’elle ne se soucierait pas de ce que ce fonctionnaire avait dit, mais qu’elle porterait également ce short particulier lors de sa prochaine compétition qui aurait lieu à Tokyo.

Et puis elle a posé des questions, demandant s’ils diraient quelque chose comme ça à un athlète masculin. Et puis elle a demandé à ses coéquipiers si l’un d’entre eux avait déjà vécu ce genre de problème auparavant.

Pourtant, sur toute la question des courts métrages et ce que ce fonctionnaire lui avait dit, elle a fait remarquer qu’elle n’aimait pas le fait qu’elle devait traverser quelque chose comme ça à cause de son sexe.

Elle a également dit qu’elle comprenait le fait que le monde allait de travers, mais quand elle est en compétition, elle aime se sentir à l’aise et ne devrait pas être obligée de regarder ce qu’elle porte ou d’être consciente de toute autre chose qui se passe à l’extérieur. monde.

Conclusion

Quand on parle d’Olivia Breen, il faut se rappeler que cette jeune femme a deux titres de championne du monde et est très jeune avec plusieurs distinctions à son actif.

Catégories : Beauté

Nicolas Desjardins

Bonjour à tous, je suis le rédacteur en chef de SIND Canada. J’écris des articles depuis plus de 10 ans et j’adore partager mes connaissances. J’écris actuellement pour de nombreux sites Web et journaux. Toutes mes idées proviennent de mon style de vie très actif Je me tiens toujours très informer pour vous donner les meilleure information. Au cours de toutes mes années en tant qu’informaticien, je suis devenu un chercheur incroyable. Je crois que toute information doit être gratuite, nous voulons en savoir plus chaque jour. Vous pouvez me contacter sur notre forum ou par courriel à info@sind.ca.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *