Comment faire un arbre généalogique 

L’arbre généalogique ou diagramme de parenté est une représentation des liens familiaux sur plusieurs générations qui retrace visuellement la lignée d’une personne. Il est construit dans le sens inverse de celui d’un véritable arbre, c’est-à-dire que l’on commence par les racines (ancêtres) et on termine par les feuilles (descendance), ou alors à l’horizontale.

Vos enfants s’intéressent de plus en plus à leurs origines? Dresser l’arbre généalogique de votre famille leur permettra de savoir d’où ils viennent et quelle est leur histoire. Découvrez dans cet article comment réussir un arbre généalogique. Mais avant :

Quelle est l’utilité d’un arbre généalogique ?

L’arbre généalogique s’adresse aux personnes qui souhaitent connaître leurs origines, leurs histoires. Plus qu’une simple représentation des liens de filiations entre les membres d’une famille, il donne des informations sur l’identité de chaque personne qui la compose.

Ce diagramme de parenté présente de nombreux avantages :

  • Il renforce le sentiment d’appartenance à une famille, une communauté, une histoire
  • Il aide à identifier certaines particularités génétiques comme la couleur et/ou la forme des yeux, et éventuellement certains problèmes de santé apparents
  • Le diagramme de parenté met en évidence le passé de votre famille ainsi que certains événements historiques. Par exemple, si votre ancêtre a fait la guerre mais que vous ne l’avez pas connu, l’arbre généalogique vous en apprendra davantage sur son histoire et par ricochet sur l’histoire du monde
  • Il permet aux enfants et petits-enfants de connaître l’histoire de leur famille, et ainsi de perpétuer plus aisément certaines traditions.
  1. Définir le niveau de complexité de l’arbre généalogique

La complexité ou la simplicité du diagramme de parenté dépend de vous. En général, un arbre généalogique classique et élémentaire inclut :

  • Vos arrière grands-parents
  • Vos grands parents
  • Vos parents
  • Vous-même
  • Vos enfants.

Une version plus complète pourrait inclure vos frères et sœurs, les frères et sœurs de vos parents, vos cousins et cousines, etc.

Avant de commencer, posez vous ces questions essentielles :

  • Jusqu’où êtes-vous prêts à remonter ?
  • Quelles sont les informations que vous souhaitez inclure ?
  • Qui dans votre famille peut vous donner le maximum d’informations sur vos proches ?
  • Voulez-vous ajouter des photos ou juste vous limiter aux noms ?
  • Déterminez également dans quel sens vous souhaitez dessiner l’arbre (du bas vers le haut, du haut vers le bas, ou bien encore de façon horizontale).

Une fois que vous avez les réponses à ces questions, passez à la seconde étape.

  1. Rassembler toutes les informations sur votre famille

Dans un cahier, notez déjà ce que vous savez et demandez aux membres les plus âgés de votre famille de compléter les données manquantes. 

Les bibliothèques et archives en ligne, les actes de propriétés, les articles de presse entre autres peuvent également vous être d’une grande aide dans votre recherche des informations.

Toutefois, il est souvent assez compliqué de remonter très loin dans l’arbre généalogique d’une famille, car les dispositifs de stockage des données qu’on utilise à ce jour n’existaient pas autrefois. 

  1. Créer un plan pour votre arbre généalogique

Une fois les informations collectées et compilées, dressez le plan de l’arbre généalogique. Il est question ici de dessiner l’arbre en commençant par vous, puis de remonter jusqu’à votre ancêtre le plus ancien. Cela peut aussi se faire dans le sens inverse. Vous pouvez faire ce premier plan à main levée sur une feuille de papier. 

Dans un arbre généalogique, chaque membre de la famille est représenté par une forme. Il est relié aux autres par des lignes, illustrant les liens de famille.

En général, on utilise une boîte ou un rectangle pour désigner ces personnes, bien que l’on puisse utiliser toutes les autres formes. Cependant, veillez à ce que le champ disponible permette de renseigner toutes les informations que vous avez récoltées. 

Si vous prévoyez de partager votre arbre généalogique, assurez-vous qu’il reste simple à consulter et à comprendre. Réservez un étage du diagramme pour chaque génération, afin que l’on puisse visualiser plus facilement. Au besoin, ajoutez une légende.

Par ailleurs, évitez de faire ressortir de vieux secrets de famille, ou d’ajouter des informations qui pourraient déplaire à certains membres.

  1. Digitaliser votre arbre généalogique

Une fois le brouillon terminé, il est maintenant temps de digitaliser votre arbre. Si durant votre recherche, vous avez collecté des photos de famille, vous pouvez au préalable utiliser un  outil pour recadrer les images afin de créer facilement des images de type portrait pour chaque membre de la famille. 

Ça y est ! A présent que vous avez respecté toutes les consignes, votre arbre généalogique est bien établi et prêt à l’emploi. Il ne vous reste plus qu’à le partager avec vos proches, leur donnant ainsi l’occasion de faire la rencontre de leurs ancêtres et de découvrir les nouvelles histoires de famille. 

En le partageant de la sorte, vous pourrez obtenir des informations supplémentaires pour compléter l’arbre et étayer davantage l’histoire de la famille.

Catégories : Général

Nicolas Desjardins

Bonjour à tous, je suis le rédacteur en chef de SIND Canada. J’écris des articles depuis plus de 10 ans et j’adore partager mes connaissances. J’écris actuellement pour de nombreux sites Web et journaux. Toutes mes idées proviennent de mon style de vie très actif Je me tiens toujours très informer pour vous donner les meilleure information. Au cours de toutes mes années en tant qu’informaticien, je suis devenu un chercheur incroyable. Je crois que toute information doit être gratuite, nous voulons en savoir plus chaque jour. Vous pouvez me contacter sur notre forum ou par courriel à info@sind.ca.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.